Colloque international à la FPT: Gouvernance, Citoyenneté & Etat de droit

Argumentaire

Le mot “gouvernance” est un concept ancien d’origine anglaise, il prov ient du verbe latin ” gubernare ” qui signifie “diriger le navire”, il a été réactivé au milieu des années 1980 pour être utilisé dans les différents domaines de la vie sociale et humaine. Sa définition ne fait pas encore consensus, toutefois, il est possible de caractériser le large spectre qu’il couvre: celui de décrire les processus, relations, et articulations caractérisant les rapports entre les différents acteurs impli qués dans la prise de décision.

Aujourd’hui, et dans la mesure où on souffre plus de problèmes de mal gouvernance que ceux de manque de ressources, la bonne gouvernance devient une préoccupation majeure dans les discours aussi bien scientifiques que politiques et socio-économiques; si pour les uns, la bonne gouvernance renferme un intérêt parfois théorique et parfois politique; pour la grande majorité, particulièrement les populations des pays en développement, la question revêt un intérêt crucial lié à la pauvreté croissante, la dégradation des conditions d’existence, l’instabilité géopolitique, le risque terroriste accru, la corruption, les crises économiques et financières comme nous n’ avions jamais connues…

L’ensemble de ces dérives, et bien d’autres, ont montré le besoin urgent d’évoluer vers des modèles de gouvernance dite citoyenne, qui tiennent compte de l’intérêt général de la communauté tout en respectant les droits de chaque citoyen: droits civils, politiques et sociaux.

L’idée de citoyenneté renvoie, en fait, à une sorte d’engagement implicite de tout le monde de «bien vivre ensemble», une sorte de contrat social latent où se déterminent les liens des citoyens entre eux d’une part, et avec l’Etat de l’ autre part. L’enjeu donc est de développer des Etats de droit capables d’instaurer les lois et les règles du jeu nécessaires, les faire respecter, et affecter les ressources au service de tous les citoyens.

Le présent colloque se propose alors de traiter le triptyque: gouvernance, citoyenneté & Etat de droit, sous l’angle de l’interaction que chacun des trois éléments peut avoir sur les deux autres. L’objectif est d’offrir une plateforme de débats en croisant diverses réflexions se rapportant aux différents aspe cts de la gouvernance: politique, économique, sociale et culturelle.

Thématiques proposées

  • Gouvernance politique & Etat de droit
  • • Primauté du droit et légitimité démocratique
  • • Citoyenneté, participation polit ique & pratiques électorales
  • • Démocratie & diversité ethni que, religieuse & culturelle
  • • Gouvernance politique & liberté s individuelles et collectives
  • Citoyenneté, genre& culture
  • • Citoyenneté& genre
  • • Genre & participation dans la vie économique & culturelle.
  • • Citoyenneté, histoire & culture
  • • Femmes citadines & con quête de l’espace public
  • • La citoyenneté non reconnue: le monde domestique et les citadins
  • • Femmes et plafond de verre.
  • Citoyenneté & Gouvernance publique
  • • Administration publique: Etat des lieux & perspectives.
  • • Politiques de gouvernance & réformes de l’administration publique
  • • Citoyenneté & enseignement public
  • • Gouvernance des établissements d’enseignement et de formation
  • • Conditions d’une fonction publique re sponsable, efficace et efficiente
  • • Bonne gouvernance des finances publiques
  • Citoyenneté & gouvernance territoriale
  • • Régionalisation, inter-régionalism e et politique de voisinage
  • • Intelligence territoriale & développement durable
  • • Approches territoriales & lutte co ntre l’exclusion & la pauvreté
  • • Gouvernance des villes et citoyenneté urbaine
  • • Gouvernance territoriale & Inégalit és spatiales et environnementales
  • • Etudes comparées
  • Citoyenneté & Gouvernance organisationnelle.
  • • Conceptualisation de l’organisa tion citoyenne et responsable
  • • Gouvernance sociétale & responsab ilité sociale de l’entreprise
  • • Éthique appliquée, morale des affaires & Management vert
  • • Entrepreneuriat citoyen
  • • Citoyenneté et gouvernance ba ncaire et financière: Finance citoyenne, banques éthiques, épargne solidaire …
  • L’e-gouvernance & la consolid ation de la citoyenneté & de l’Etat de droit
  • • L’usage politique de l’internet (réseaux sociaux, vot e électronique…)
  • • E-gouvernance: enjeux, risques & limites.
  • • E-gouvernance: Modalités d’implémenta tion et mesures d’accompagnement

Coordinatrice du colloque

Pr. Maria BOUJADDAINE: Faculté polydisciplinaire de Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi.

Comité d’organisation

M. BOUJADDAINE (F P Tétouan-Université Abdelmalek Essâadi); Mercedes Arriaga Flórez (Universidad de Sevilla), R. El Mail (Vice-Doyen FPT- Université Abdelmalek Essâadi); A. TAQI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi);D. SMENE (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); H. ZAAM (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); H.ELAZZOUZI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), N. ELKHALDI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); A.LOUAJDI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); H.CHOUAY (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); H.ELBAKKOURI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); H.ELQOTNI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); M.BENHSAIN (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), A.ABOUAALA (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), M.RAJAA (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); M.BENTAHAR (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), B.SABRI (FSJES Tanger Univers ité Abdelmalek Essâadi), T.LEKEHEL (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), M.DARDARI (Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); S. BOUKAOUIT (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); N.ELFAKIHI (FPT Université Abdelmalek Essâadi). S.LAMKINI (FPT. Université Abdelmalek Essâadi).

Comité scientifique

M . BOUJADDAIN E (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); Mercedes Arriaga Flórez (Universidad de Sevilla); A. TAQI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); S. Daillaa (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); H. Zaam (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); ELKHALDI (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); M. BENHSAIN (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), A.ABOUAALA (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi) A.BENSETI (université Hassan II, Casa); M. ASSOFI (Université Mohammed V, Rabat); M.BENTAHAR (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi), M.H. Gozzi (Université de Toulouse1), Z. BARKA (Université AbouBekr Belkaid Tlemcen, Algérie), M .GUENAD (U.A.B Tlemcen, Algérie), S. HERNANDEZ (IMPGT Université Aix-Mareille); L.TARCHOUNA (université Sousse, Tunisie), B.SABRI (FSJES Tanger Université Abdelmalek Essâadi), M. ASSOU (Université Sidi Mohamed Ben Abdallah, Fes), T . BENHADICH (Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès); M. TEWFIK (Université AbouBekr Belkaid Tlemcen, Algérie); M. RAJAA (F P Tétouan, Université Abdelmalek Essâadi); J.P, Catedrática (Universidad de Varsovia, Polonia); A. Lucera, (Universitè Sorbonne, París); P. M. López (UNED. Madrid); A. Cagnolati, (Universidad de Foggia, Italie); Silvio Cosco, (Universidad La Sapienza de Roma, Italie), Lilian Ribeiro (Universidad de Amazonia, Brasil). R. B.Garcia (Universitéde Léon Espagne); S.R. Escaciano (Université de Léon Espagne); P.P.Prieto (Université de Léon Espagne); S.T.Soria (Universitéde Léon Espagne); T.Q.Lopéz (Université de Léon Espagne); Carmen Romo Parra (Université de Malaga); Josefa García Mestanza (Université de Malaga); C. M. Anabelen (Universitéde Léon Espagne);

Normes de soumission

Les propositions de communications doivent être rédigées sous Word uniquement, sous forme de résumé en 2 pages maximum. Sur la première page seront indiqués: le titre de la communication, le nom de l’auteur, son adresse électronique, son num éro de téléphone, et son organisme d’appartenance. Les communications peuvent être soumises en français, en arabe, en espagnol, ou en anglais . Les textes doivent être envoyés aux DEUX adresses électroniques suivantes: colloque.fp.2014@gmail.com boujaddainem@yahoo.fr

Publication

Les textes acceptés seront publiés dans un ouvrage collectif qui sera édité par Arcibel (contenue dans l’indice de qualité SP I –Scholarl y Publishers Indicators).

Frais d’inscription

Enseignants chercheurs: 100 euros (1.000 dhs pour les marocains) • Doctorants et étudiants: 50 euros (500 dhs pour les marocains) Les frais d’inscription couvrent les pauses café, déjeuners et mallette du colloque